News

IFFP Se positionner en tant que haute école pédagogique

A l’avenir, l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP) se positionnera en tant que haute école pédagogique au sein de l’espace suisse de formation. Il déposera une demande d’accréditation en ce sens d’ici fin 2020. L’IFFP devrait en outre être pourvu d’une nouvelle base légale sous la forme d’une loi d’organisation. Le Conseil fédéral a chargé le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) d’élaborer un projet de consultation.

Rapport 2018 sur l’éducation en Suisse Les diplômés du degré tertiaire sont demandés

En 2015, environ 40% de la population suisse était titulaire d’un diplôme de formation tertiaire; cette part devrait être de 60% en 2045. Le nombre croissant de diplômés du degré tertiaire a jusqu’à présent répondu à une demande du marché de l’emploi. Ceci n’est qu’une des nombreuses informations contenues dans le récent Rapport 2018 sur l’éducation en Suisse. Ce rapport est publié tous les quatre ans dans le cadre du monitorage national de l’éducation porté par la Confédération et les cantons. Il soutient les services administratifs en charge de l’éducation et la politique éducationnelle dans la prise de décision.

Article relatif aux projets pilotes Le National rejette la motion

Par 96 voix contre 93 et 2 abstentions, le Conseil national a rejeté une motion visant à introduire un article relatif aux projets pilotes dans la Loi sur les stupéfiants. Un tel article devait permettre légalement des études scientifiques sur la consommation de cannabis. Malgré le rejet de la motion, l’article relatif aux projets pilotes reste sur la table: les commissions de la sécurité sociale et de la santé publique (CSSS) des deux Chambres ont approuvé une initiative parlementaire qui poursuit le même objectif.

Initiative pour l’autodétermination La Chambre du peuple recommande elle aussi le rejet

Le Conseil national a recommandé le rejet de l’initiative populaire «Le droit suisse au lieu de juges étrangers» (initiative pour l’autodétermination) par 127 voix contre 67. Le Conseil fédéral et le Conseil des Etats avaient d’ores et déjà balayé l’initiative populaire. Cette dernière demande la primauté de la Constitution suisse sur le droit international. Le peuple suisse se prononcera sur l’initiative pour l’autodétermination au plus tôt en novembre 2018.

QS Ranking 2019 L’ETH de Zurich au 7ème rang

Selon le QS World University Ranking 2019, l’ETH de Zurich est la septième meilleure haute école du monde. Au total, sept hautes écoles suisses sont classées parmi les 200 meilleures hautes écoles: l’EPFL (22ème), l’Université de Zurich (78ème), ainsi que celles de Genève (108ème), de Berne (139ème), de Lausanne (149ème) et de Bâle (160ème). L’Université de Saint-Gall occupe la 375ème place et l’Université de Fribourg se trouve entre les 601ème et 650ème rangs. La Tsinghua University (17ème) est la première haute école chinoise à figurer dans le top 20.

Académies suisses des sciences Le Conseil fédéral approuve les statuts

Le Conseil fédéral a approuvé la révision des statuts de l’association des Académies suisses des sciences. La réorganisation du domaine des académies, qui comprend notamment l’introduction d’un système présidentiel et l’intégration dans l’association des fondations «Science et Cité» et «TA-Swiss», est ainsi conclue. Les nouveaux statuts permettent en outre une gestion par enveloppe budgétaire dès la période d’encouragement 2021-2024.

LAGH Approbation claire du Conseil des Etats

Le Conseil des Etats a adopté la Loi sur l’analyse génétique humaine (LAGH) par 33 voix et 7 abstentions. La nouvelle loi pose des règles pour gérer les possibilités techniques actuelles, adaptées à l’offre commerciale existante. En revanche, la LAGH ne s’applique pas aux analyses génétiques à des fins de recherche. Le Conseil national avait déjà approuvé la loi durant la session de printemps 2018.

BRIDGE Forte demande de soutien

Une année et demi après son lancement en décembre 2016, le programme BRIDGE a soutenu environ 40 projets. La demande de soutien dans le cadre du programme est forte: le nombre de requêtes dépasse ce qui était attendu. BRIDGE est conduit conjointement par le Fonds national suisse et Innosuisse. Il vise à permettre à des découvertes issues de la recherche fondamentale de déboucher de manière plus directe sur des applications économiques et sociales.

swissuniversities Michael O. Hengartner réélu à la présidence

L’assemblée plénière de la Conférence des recteurs des hautes écoles suisses swissuniversities a réélu Michael O. Hengartner pour un second mandat en tant que président, de 2019 à 2021. Le recteur de l’Université de Zurich assume la présidence de swissuniversities depuis début 2016.

Article relatif aux projets pilotes CSSS-N: une courte majorité soutient la motion

Par 12 voix contre 11, la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national (CSSS-N) propose à son conseil d’adopter une motion visant à autoriser en Suisse des études scientifiques sur la remise contrôlée de cannabis. Pour ce faire, la Loi sur les stupéfiants serait complétée par un article relatif aux projets pilotes. Le Conseil des Etats a approuvé cette motion sans opposition pendant la session de printemps 2018. En outre, les CSSS des deux chambres ont adopté une initiative parlementaire en faveur d’un nouvel article relatif aux projets pilotes.

ETH de Zurich Lino Guzzella renonce à un second mandat

Le président de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, Professeur Lino Guzzella, renonce à solliciter un nouveau mandat de président. Recteur depuis 2012, il a pris la présidence de l’ETH de Zurich en 2015. Il gardera cette fonction jusqu’à la fin de l’année 2018. Dès 2019, Lino Guzzella reprendra son engagement dans l’enseignement et la recherche en tant que professeur de thermotronique au sein du Département de génie mécanique et des procédés de l’ETH de Zurich. Le Conseil fédéral nommera la personne qui succédera à Lino Guzzella sur proposition du Conseil des EPF.

FNS La compétition favorise la qualité de la recherche

En 2017, le Fonds national suisse (FNS) a soutenu 2971 nouveaux projets de recherche, avec un montant total de plus d’un milliard de francs. Le FNS a investi un cinquième de ces moyens financiers dans l’encouragement des carrières de jeunes chercheuses et chercheurs. Les projets encouragés se sont imposés au terme d’une procédure de sélection rigoureuse, face à une forte concurrence. Cette compétition nationale favorise la qualité de la recherche suisse et contribue à son positionnement de pointe.

Open Data Faciliter l’accès aux données de recherche

Le Conseil fédéral souhaite instaurer des conditions cadres et des bases légales pour une politique des données tournée vers l’avenir. Il entend ainsi faciliter le libre accès aux recueils de données officiels (Open Data). Des mesures pour rendre accessibles les données de recherche seront notamment examinées dans le cadre du Message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation entre 2021 et 2024. Les hautes écoles et les institutions de recherche seront impliquées dans cette démarche.

Budget 2021-2027 de l’UE 97,6 milliards d’euros pour le PCR 9?

La Commission européenne a adopté le projet de budget de l’Union européenne pour les années 2021 à 2027. Un total de 1135 milliards d’euros en engagements, aux prix de 2018 non corrigés de l’inflation, est prévu pour la période de sept ans. Un montant de 97,6 milliards d’euros est prévu pour le 9ème programme cadre de recherche (PCR 9), ce qui représente une augmentation des moyens de plus de 25% par rapport au programme actuel Horizon 2020 (77 milliards d’euros). Davantage de moyens financiers sont également prévus pour promotion de la jeunesse, entre autres dans le cadre du programme Erasmus. Le Conseil européen et le Parlement devraient se prononcer sur le budget 2021-2027 en 2019.

LAGH La CSEC-E adopte le projet de loi

La Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil des Etats (CSEC-E) a adopté le projet de révision de la Loi sur l’analyse génétique humaine (LAGH) par 10 voix sans opposition et 2 abstentions. Cette révision adapte les bases légales aux progrès techniques et à l’offre commerciale actuelle dans le domaine des analyses génétiques. La Chambre haute se penchera sur la LAGH pendant la session d’été 2018.

Initiative pour l’autodétermination La CIP-N recommande le rejet de l’initiative

La Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-N) rejette l’initiative populaire «Le droit suisse au lieu de juges étrangers» (initiative pour l’autodétermination) par 16 voix contre 9. La CIP-N a refusé l’introduction d’une clause constitutionnelle de résolution des conflits sous la forme d’un contre-projet direct à l’initiative par 14 voix contre 11. L’initiative pour l’autodétermination vise à inscrire la primauté du droit constitutionnel suisse sur le droit international. Les traités internationaux contraires à ce principe devraient être dénoncés. Pendant la session de printemps 2018, le Conseil des Etats a déjà recommandé au peuple de rejeter cette initiative.

Fachhochschule Ostschweiz Accord sur un nouvel organisme responsable

Les cantons de Saint-Gall, de Thurgovie, de Schwyz, d’Appenzell Rhodes-Extérieures, d’Appenzell Rhodes-Intérieures et de Glaris, ainsi que la principauté du Liechtenstein se sont entendus sur un organisme responsable commun pour la nouvelle Haute école spécialisée de Suisse orientale (Fachhochschule Ostschweiz). Un concordat international devrait être négocié en ce sens dans le courant de l’année 2018. Le lancement opérationnel de la nouvelle haute école est prévu pour l’automne 2020.

Université de Fribourg Astrid Epiney reste rectrice

L’actuelle rectrice de l’Université de Fribourg, Astrid Epiney, a été confirmée dans ses fonctions par l’assemblée plénière de l’université, pour une période de cinq ans à compter de février 2019. Son élection formelle incombe au Sénat sur proposition de l’assemblée plénière et doit être ratifiée par le Conseil d’Etat. Astrid Epiney est professeure de droit international, droit européen et droit public suisse. Elle est rectrice de l’Université de Fribourg depuis 2015.

Université de Zurich Michael Hengartner confirmé dans ses fonctions de recteur

Michael O. Hengartner a été réélu comme recteur de l’Université de Zurich par le Conseil de l’université. La direction de l’université a été nommée sur proposition du Sénat académique. Michael O. Hengartner est professeur de biologie moléculaire. Il poursuivra ses fonctions pour une deuxième période de quatre ans dès le 1er août 2018.

ERC Advanced Grants 24 encouragements pour la Suisse

Au total, 269 chercheuses et chercheurs expérimentés ont obtenu un Advanced Grant du Conseil européen de la recherche (CER) en 2018. Ces encouragements représentent un volume total de 653 millions d’euros. Vingt-quatre Advanced Grants ont été octroyés à des scientifiques d’excellence établis en Suisse. Dix d’entre eux ont été remis à l’ETH de Zurich. L’EPFL a obtenu cinq encouragements et l’Université de Bâle deux. Les universités de Berne, de Genève, de Lausanne, de Neuchâtel et de Zurich ont reçu un Advanced Grant chacune. Le CER a aussi récompensé une chercheuse de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL), ainsi qu’un chercheur du CERN.

Open Access Le FNS abaisse les obstacles aux publications

A partir du 1er avril 2018, le Fonds national suisse (FNS) réduit les obstacles à la publication en Open Access de livres et d’articles de revue, en l’encourageant davantage sur le plan financier. Le FNS prend en charge les frais de publication plus élevés des résultats de recherche libres d’accès et simplifie la procédure de demandes pour ces contributions financières. L’objectif du FNS est de rendre accessibles toutes les publications issues de ses instruments d’encouragement d’ici à 2020.

Loi sur les stupéfiants CSSS-E: vers des bases légales pour les projets pilotes

Par 12 voix et une abstention, la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des Etats (CSSS-E) a approuvé une initiative parlementaire de sa commission sœur, qui prévoit l’élaboration d’un article relatif aux projets pilotes dans la Loi sur les stupéfiants. Cette décision permet de poser des bases légales pour les études scientifiques impliquant la remise de cannabis. En 2017, l’Office fédéral de la santé publique avait refusé une étude de l’Université de Berne portant sur la consommation de cannabis, par manque de bases légales.