News

Innosuisse Annalise Eggimann nommée directrice

Sur proposition du conseil d’administration d’Innosuisse, le Conseil fédéral a approuvé la nomination d’Annalise Eggimann en tant que directrice d’Innosuisse. Elle dirigera l’Agence suisse pour l’encouragement de l’innovation dès le 1er avril 2017. Annalise Eggimann est actuellement directrice du secrétariat de la Commission pour la technologie et l’innovation (CTI). En 2017, année de transition, elle assumera ses fonctions au sein de la CTI et d’Innosuisse en parallèle.

swissuniversities Plaidoyer des hautes écoles pour une association à Erasmus+

La Conférence des recteurs des hautes écoles suisses swissuniversities a publié un plaidoyer pour une association de la Suisse au programme européen de formation Erasmus+. Dans cette prise de position, swissuniversities souligne l’importance de la mobilité pour les hautes écoles suisses, ainsi que les limites de la solution transitoire en vigueur. La Conférence des recteurs des hautes écoles suisses appelle à une reprise des négociations avec la Commission européenne, afin que la Suisse soit associée à Erasmus+ le plus tôt possible et au plus tard pour le prochain programme cadre pour l’éducation et la formation.

Times Higher Education L’UNINE parmi les meilleures petites unis

Le Times Higher Education (THE) a publié son classement des vingt meilleures petites universités au monde pour l’année 2017. Cette liste n’inclut que les universités qui comptent moins de 5'000 étudiants. L’Université de Neuchâtel (UNINE) se trouve au 18ème rang. Elle occupait la 11ème place en 2016. Comme l’an dernier, le California Institute of Technology (Caltech) figure en tête du classement. 

Office européen des brevets Plus de brevets émanant de la Suisse

En 2016, près de 7'300 demandes de brevets en provenance de la Suisse ont été déposées auprès de l’Office européen des brevets (OEB). Ce volume de demandes a augmenté de 2,5% par rapport à 2015. Aucun pays n’a déposé autant de demandes de brevet par habitant que la Suisse. Trois hautes écoles figurent dans le top 20 des demandeurs de brevets établis en Suisse: l’EPF de Zurich, l’EPF de Lausanne et l’Université de Zurich. 

FNS 42 nouveaux postes de professeurs boursiers

Le Fonds national suisse (FNS) a accordé 42 subsides de professeur boursier à des jeunes chercheuses et chercheurs. Treize d’entre eux vont à l’Université de Zurich et sept à celle de Bâle. L’Université de Berne a obtenu cinq subsides, celle de Genève et l’EPF de Zurich quatre. Les universités de Fribourg et de Lausanne en ont eu trois chacune. Enfin, un subside a été octroyé à l’Université de Lucerne, à celle de Neuchâtel, ainsi qu’à l’EPF de Lausanne. Le FNS soutient ces postes de professeur boursier durant quatre ans avec en moyenne 1,48 millions de francs par subside. De jeunes chercheuses et chercheurs hautement qualifiés peuvent ainsi lancer leur propre projet de recherche au sein d’une équipe.

Loi sur le génie génétique Le moratoire sera prolongé de 4 ans

Par 39 voix contre 2 et 2 abstentions, le Conseil des Etats a décidé de prolonger le moratoire sur le génie génétique pour une durée de quatre ans, soit jusqu’en 2021. La Chambre haute suit ainsi la décision du Conseil national. Elle a en outre rejeté une proposition visant à prolonger de huit ans l’interdiction de cultiver des organismes génétiquement modifiés (OGM), ainsi qu’un concept de coexistence entre les cultures avec et sans OGM. Le Conseil des Etats s’écarte toutefois des décisions du Conseil national en d’autres points. La Chambre du peuple se penchera donc à nouveau sur le sujet.

FNS Un PNR sur le système de santé

Le Fonds national suisse (FNS) a lancé le programme national de recherche «Système de santé» (PNR 74). D’une part, ce nouveau PNR investiguera des solutions pour réduire les excès de soins et combler les lacunes des services de santé. D’autre part, il permettra de développer des modèles de soins plus efficaces et moins chers, en particulier pour les personnes souffrant de maladies chroniques. Le PNR 74 dispose d’un budget de 20 millions de francs. Jusqu’à présent, 29 projets de recherche ont été retenus par le FNS. 

Compte 2016 De nouvelles mesures d’économies annoncées

Le compte de la Confédération pour l’année 2016 se solde par un excédent de 800 millions de francs. Néanmoins, le Conseil fédéral s’attend à des déficits structurels pendant les années à venir. Il a donc annoncé de nouvelles mesures d’économies pour les années 2018 à 2021, d’un volume d’environ un milliard de francs par an. Une correction du renchérissement d’environ 500 millions de francs par an est prévue dans les domaines faiblement liés. Cette correction touchera notamment la formation et la recherche. Une réduction des dépenses de l’administration à hauteur de 150 millions de francs par an, ainsi que des coupes ciblées de 300 à 350 millions de francs sont aussi prévues.

FNS Nouveau PNR sur les mesures d’assistance

Le Conseil fédéral a lancé un nouveau Programme national de recherche (PNR) sur le thème «Assistance et coercition – passé, présent et avenir». Ce PNR portera sur les caractéristiques, les mécanismes et les conséquences sociales des mesures suisses d’assistance et de coercition. Ses résultats serviront à développer le cadre légal, organisationnel et financier de ce domaine. Le Fonds national suisse (FNS) dirige ce programme d’une durée de cinq ans. Il dispose d’un budget de 18 millions de francs.

Empa Gian-Luca Bona réélu comme directeur

Sur proposition du Conseil des EPF, le Conseil fédéral a reconduit dans ses fonctions le directeur du Laboratoire fédéral d’essai des matériaux de recherche (Empa), Gian-Luca Bona. Directeur de l’institution depuis 2009, Gian-Luca Bona entamera ainsi son troisième mandat quadriennal.

FNS Big Data: lancement du PNR 75

Le Fonds national suisse (FNS) a lancé un nouveau Programme national de recherche, intitulé «Big Data» (PNR 75). Ce programme vise à développer de nouvelles méthodes d’analyse des données et à répondre aux questions éthiques et légales liées aux mégadonnées. Un budget de 25 millions de francs est à la disposition des 36 projets de recherche approuvés. Le PNR 75 s’achèvera en 2022.

CSEC-N Aux cantons de composer le Conseil des hautes écoles

La Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national (CSEC-N) propose de ne pas donner suite à une initiative parlementaire qui vise à adapter la composition du Conseil des hautes écoles. Cette initiative prévoit d’inscrire dans la loi sur l’encouragement et la coordination des hautes écoles (LEHE) que toutes les collectivités responsables d’une haute école qui sont déterminantes doivent être représentées au sein du Conseil des hautes écoles. La majorité de la CSEC-N préfère laisser aux cantons la compétence de nommer les 14 représentants du Conseil des hautes écoles, via le concordat sur les hautes écoles. Une minorité propose de donner suite à l’initiative.

swissuniversities Stratégie pour les HEP approuvée

La Chambre des hautes écoles pédagogiques (HEP) de swissuniversities a approuvé sa stratégie pour les années 2017 à 2020. Sur la base de dix objectifs, cette stratégie définit les lignes d’action et les priorités de la Chambre HEP pour les quatre années à venir. Ces objectifs stratégiques concernent le mandat social des hautes écoles pédagogiques, le développement de la profession et le développement des HEP en tant qu’institutions. Ils serviront de fil rouge pour renforcer le positionnement des HEP dans le système suisse des hautes écoles.

EPF Inauguration du Swiss Data Science Center

Les écoles polytechniques fédérales de Zurich et de Lausanne ont créé ensemble un centre national de la science des données. Le Swiss Data Science Center (SDSC) permettra d'innover dans le domaine de la science des données et de l'informatique. Il servira aussi à promouvoir la recherche multidisciplinaire et la science ouverte. La science des données est un domaine de recherche stratégique du Conseil des EPF pour les années 2017 à 2020.

Echanges et mobilité Movetia démarre ses activités

La Confédération et les cantons ont mis en place une nouvelle agence nationale pour la promotion des échanges et de la mobilité. Appelée Movetia, elle donnera de nouvelles impulsions à l’échange et la mobilité dans le domaine de la formation, grâce à des programmes, des projets et des partenariats. La nouvelle agence reprendra en outre certains programmes actuellement gérés par la fondation ch. Movetia a démarré ses activités le 1er janvier 2017.

Open Access Stratégie nationale adoptée

L’assemblée plénière de la conférence des recteurs des hautes écoles suisses swissuniversities a adopté une stratégie nationale Open Access. L’une des ambitions de cette stratégie est que toutes les publications scientifiques financées par les pouvoirs publics soient libres d’accès d’ici l’an 2024. La stratégie Open Access a été créée conjointement par swissuniversities et le Fonds national suisse (FNS), à la demande du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI). La Conférence suisse des hautes écoles (CSHE) l’examinera lors de sa séance de février.

Initiative Rasa Contre-projet: la consultation est ouverte

Le Conseil fédéral a ouvert la procédure de consultation sur deux variantes de contre-projet direct à l’initiative Rasa («Sortons de l’impasse»). La première version spécifie dans l’article constitutionnel 121a sur l’immigration que la gestion de l’immigration doit tenir compte des accords internationaux de grande portée pour la position de la Suisse en Europe. La deuxième option, elle, consiste à abroger la disposition transitoire, sans modifier le contenu de l’article 121a Cst. La procédure de consultation dure jusqu’au 1er mars 2017.

THE-Ranking Les EPF sont les plus internationales

Le Times Higher Education a publié son classement 2017 des universités les plus internationales au monde. L’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) arrive en tête du classement cette année. Elle est suivie de près par l’EPFL, qui occupe le deuxième rang. Parmi les 20 universités les plus internationales, on retrouve également l’Université de Zurich, à la 15ème place.

CTI 60 millions pour les PME innovantes

En 2016, la Commission pour la technologie et l'innovation (CTI) a soutenu les PME exportatrices dans le cadre de mesures spéciales, visant à lutter contre le franc fort. Dans ce contexte, elle a approuvé 161 projets d'innovation de PME, pour un montant total de 60,3 millions de francs.

Loi sur le génie génétique La CSEC-E pour un moratoire de 4 ans

La Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil des Etats (CSEC-E) a examiné le projet de modification de la loi sur le génie génétique. Par 5 voix contre 5 et la voix prépondérante de sa présidente, elle propose à son conseil de prolonger le moratoire sur les organismes génétiquement modifiés (OGM) pour une durée de quatre ans, soit jusqu’en 2021. Elle rejette l’idée d’une coexistence entre des cultures avec et sans OGM. Le Conseil des Etats se penchera sur ces questions pendant la session de printemps.

Recherche et développement 15,7 milliards investis par les entreprises en 2015

En 2015, les entreprises privées en Suisse ont investi 15,7 milliards de francs (R-D intra-muros) et employé près de 57'000 personnes pour leurs activités de recherche et développement. Le volume de ces dépenses a augmenté de 10% depuis 2012. Ces résultats, obtenus dans le cadre d’une enquête de l’Office fédéral de la statistique en partenariat avec economiesuisse, placent la Suisse parmi les pays ayant les entreprises les plus actives en R-D en comparaison internationale.