News

Révision partielle de la LERI Un encouragement plus flexible de l’innovation

L’encouragement de l’innovation devrait gagner en flexibilité en Suisse. A cette fin, le Conseil fédéral a ouvert la consultation sur la révision partielle de la Loi fédérale sur l’encouragement de la recherche et de l’innovation (LERI). Les nouvelles dispositions visent à donner une plus grande marge de manœuvre à Innosuisse dès 2021, grâce à un calcul plus flexible des contributions de la Confédération et des entreprises impliquées dans les projets d’innovation. Les jeunes entreprises devraient aussi bénéficier d’un encouragement accru. La consultation dure jusqu’au 20 décembre 2019.

Université de Zurich Gabriele Siegert sera rectrice ad interim

Le Conseil de l’Université de Zurich (UZH) a élu Gabriele Siegert rectrice ad interim. La professeur en sciences des médias est vice-rectrice à l’enseignement et aux études. Elle prendra ses fonctions le 1er février 2020. Le recteur actuel, Michael Hengartner, se retirera le 31 janvier 2020; il va assumer la présidence du Conseil des EPF. Le Conseil de l’université est en train de préparer la procédure visant à trouver son successeur.

swissuniversities Les hautes écoles rejettent l’initiative de limitation

La Conférence des recteurs des hautes écoles suisses swissuiversities s’oppose à l’initiative populaire «pour une immigration modérée» (initiative de limitation). L’initiative demande la résiliation de l’accord sur la libre circulation des personnes avec l’Union européenne et remet ainsi en question les Accords bilatéraux I. Parmi ces accords se trouve aussi l’accord sur la coopération en matière de recherche entre la Suisse et l’UE. L’initiative de limitation menace donc les conditions cadres fondamentales et indispensables au succès de la formation, de la recherche et de l’innovation en Suisse.

Point de vue

Bataille sur le financement FRI

Anita Fetz
Conseillère aux Etats, Membre du bureau du Team politique FUTURE

Avons-nous confiance en notre système de formation, de recherche et d’innovation (FRI)? Au cours de la dernière législature, deux camps se sont affrontés au Parlement fédéral: l’un fait confiance au système et souhaite son développement, l’autre doute constamment de l’efficacité du financement FRI. Durant cette session d’automne, les Chambres fédérales se prononceront sur des objets issus des deux camps. La question du financement FRI s’apparente ainsi à un interminable duel entre les augmentations et les réductions des moyens financiers.

Et ce, au risque d’oublier les faits. De nombreux indicateurs montrent que notre système FRI fonctionne bien. Les hautes écoles suisses figurent parmi les meilleures au monde dans tous les classements, leurs diplômés sont plus demandés que jamais sur le marché du travail et notre pays est numéro un en matière d’innovation depuis des années. Notre système de formation professionnelle est devenu un succès qui s’exporte.

Des défis considérables attendent le Domaine FRI au cours des années à venir: la transition numérique, la pénurie de personnel qualifié et les enjeux techniques du changement climatique n’en sont que quelques exemples. Nous devons donc croire en la force de notre système FRI, au lieu de gaspiller notre énergie dans cette bataille épuisante. Tirons plutôt à la même corde afin de relever les défis avec succès.