News

R-D Hausse des investissements des hautes écoles

En Suisse, 22,6 milliards de francs ont été consacrés à la recherche et développement (R-D) en 2017. Plus des deux tiers de ces investissements ont été réalisés par des entreprises privées (15,6 milliards de francs) et un peu plus d’un quart par des hautes écoles suisses (6,2 milliards de francs). Les données récoltées par l’Office fédéral de la statistique montrent que ces dépenses ont augmenté d’environ 2% entre 2015 et 2017. Le montant total des dépenses a notamment augmenté grâce à la hausse des investissements des hautes écoles. En 2017, les dépenses R-D des entreprises a légèrement reculé par rapport à 2015. 

FNS Nouvel instrument d’encouragement «Spark»

Le Fonds national suisse (FNS) lance un nouvel instrument d'encouragement nommé «Spark», qui soutiendra de façon ciblée des idées prometteuses ou audacieuses. Spark vise à permettre à davantage de méthodes, de théories et d’idées scientifiques novatrices de voir le jour. Avec cet instrument, le FNS comble une lacune dans son encouragement de la recherche. Spark est mis en œuvre en tant que projet pilote jusqu’en 2020. La première mise au concours s’étend jusqu’à mi-juillet 2019, avec une enveloppe de 10 millions de francs. 

FNS 2000 encouragements internationaux

En 2018, le Fonds national suisse (FNS) a financé 2000 projets internationaux et bourses d’études à l’étranger. Ces encouragements contribuent à étoffer la coopération internationale dans le domaine de la recherche. Au niveau national, le FNS a approuvé 2958 nouveaux projets en 2018, représentant un montant total de plus d’1,1 milliard de francs. Ces différents résultats sont réunis dans le rapport annuel «Profil 2018-2019» du FNS.

Point de vue

La recherche au service de la santé humaine et animale

Michael O. Hengartner
Président de swissuniversities

L’initiative populaire fédérale «Oui à l’interdiction de l’expérimentation animale et humaine» est radicale: elle veut interdire la recherche impliquant des expérimentations animales et humaines, rendre punissable l’expérimentation animale et interdire l’importation de produits dont le développement a fait directement ou indirectement l’objet d’expérimentation animale ou humaine.

Quels sont les enjeux de cette initiative? La santé des citoyens et des animaux en Suisse, car à l’avenir ils ne pourraient plus bénéficier des traitements et des médicaments développés au moyen de la recherche. Aujourd’hui, grâce au progrès de la médecine humaine et animale, de plus en plus de maladies sont soignées, des souffrances sont atténuées et des vies sont sauvées.

L’initiative remet également en question les bases légales actuelles, les principes éthiques et les instances de contrôle. La Loi fédérale sur la protection des animaux (LPA) et la Loi fédérale relative à la recherche sur l’être humain (LRH) font partie des plus strictes au niveau international. La Suisse dispose aujourd’hui d’institutions de recherche d’excellence qui s’assurent que le développement de traitements respecte les principes juridiques et éthiques élevés de la Suisse. L’initiative menace non seulement la Suisse en tant que place de formation et de recherche, mais aussi notre capacité à mettre à disposition de la population suisse des soins médicaux de pointe.