News

Coopération internationale en matière de formation Le Conseil fédéral demande une révision totale

Le Conseil fédéral a soumis au Parlement une révision totale de la Loi fédérale sur la coopération et la mobilité internationales en matière de formation. Il entend ainsi poser une base juridique tant pour la participation aux programmes de formation de l’UE que pour la mise en œuvre des programmes d’encouragement suisses. Le Conseil fédéral estime que la loi ne préjuge pas le développement futur de la coopération avec l’UE en matière de formation. Le cas échéant, il proposera au Parlement un projet séparé concernant l’association de la Suisse aux programmes de formation de l’UE.

Collections de sciences naturelles La CSEC-E approuve le postulat à l’unanimité

Sans opposition, la Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil des Etats (CSEC-E) propose à son conseil d’adopter un postulat sur la numérisation des collections de sciences naturelles. Numériser ces collections appartenant à des universités et des musées permettrait à la recherche d’accéder à environ 61 millions d’objets, tels que des animaux, des plantes ou des échantillons de sols. Pendant la session d’hiver, le Conseil des Etats décidera si le Conseil fédéral doit envisager d’inclure ce projet dans le Message FRI 2021-2024.

Essais pilotes sur le cannabis La CSSS-N refuse de modifier la loi

La Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national (CSSS-N) a rejeté le projet visant à modifier la Loi sur les stupéfiants par 11 voix contre 11 et 2 abstentions, avec la voix prépondérante de son président. Ce projet prévoit l’introduction d’un article relatif aux projets pilotes, afin d’autoriser les études scientifiques sur la consommation de cannabis. Après son entrée en matière et la discussion par article, la CSSS-N a pris connaissance d’un rapport sur la protection de la jeunesse dans le domaine du cannabis. Le Conseil national se prononcera sur son entrée en matière durant la session d’hiver.

Point de vue

Bataille sur le financement FRI

Anita Fetz
Conseillère aux Etats, Membre du bureau du Team politique FUTURE

Avons-nous confiance en notre système de formation, de recherche et d’innovation (FRI)? Au cours de la dernière législature, deux camps se sont affrontés au Parlement fédéral: l’un fait confiance au système et souhaite son développement, l’autre doute constamment de l’efficacité du financement FRI. Durant cette session d’automne, les Chambres fédérales se prononceront sur des objets issus des deux camps. La question du financement FRI s’apparente ainsi à un interminable duel entre les augmentations et les réductions des moyens financiers.

Et ce, au risque d’oublier les faits. De nombreux indicateurs montrent que notre système FRI fonctionne bien. Les hautes écoles suisses figurent parmi les meilleures au monde dans tous les classements, leurs diplômés sont plus demandés que jamais sur le marché du travail et notre pays est numéro un en matière d’innovation depuis des années. Notre système de formation professionnelle est devenu un succès qui s’exporte.

Des défis considérables attendent le Domaine FRI au cours des années à venir: la transition numérique, la pénurie de personnel qualifié et les enjeux techniques du changement climatique n’en sont que quelques exemples. Nous devons donc croire en la force de notre système FRI, au lieu de gaspiller notre énergie dans cette bataille épuisante. Tirons plutôt à la même corde afin de relever les défis avec succès.