News

swissuniversities Optimisation de la transition depuis le gymnase

La Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) et la Conférence des recteurs des hautes écoles suisses swissuniversities s’engagent ensemble pour optimiser la transition des gymnases aux hautes écoles. Dans une déclaration d’engagement commune, elles ont fixé des objectifs visant à garantir, à long terme, un accès sans examen aux hautes écoles.

Numérisation La CSEC-E rejette les programmes d’impulsion

La Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil des Etats (CSEC-E) propose, à l’unanimité, de rejeter deux motions de sa commission-sœur demandant la mise en place de programmes d’impulsion. La commission estime que les acteurs de la formation, de la recherche et de l’innovation (FRI) accordent déjà une place importance aux défis de la numérisation et prévoient des mesures en la matière dans leurs planifications pour le Message FRI 2021-2024.

Accord intercantonal universitaire La CDIP adapte le concordat

La Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) a modernisé l’accord intercantonal universitaire (AIU). L’AIU définit les contributions que les cantons versent par an et par personne pour leurs étudiantes et étudiants inscrits dans une université d’un autre canton; ces montants sont versés au canton responsable de la haute école. Dans le concordat révisé, les tarifs sont calculés sur la base des coûts effectifs. De plus, les rabais actuellement accordés à six cantons pour leurs pertes migratoires seront abolis. Les cantons vont à présent décider s’ils adhèrent à l’AIU 2019. A son entrée en vigueur, ce dernier remplacera l’accord actuel datant de 1997. 

Point de vue

L’Europe, un partenaire indispensable

Isabelle Chevalley
Conseillère nationale, membre du Team politique FUTURE

Dans le domaine de la recherche, nos concurrents ce n’est pas l’Europe mais les USA et l’Asie. Dans ce contexte, nos relations avec l’UE sont fondamentales. La Suisse a toujours été un pilier de l’espace européen de la recherche. On peut penser au CERN, à l’Observatoire européen austral (ESO) et à l’Agence spatiale européenne (ESA) où la Suisse a été parmi les membres fondateurs.

Si notre pays se retrouve exclu des programmes de recherche européens, il deviendra moins attractif pour les talents mondiaux et les impacts sur notre économie ne tarderont pas à se faire sentir. La fuite des cerveaux entraînerait immanquablement une diminution de notre compétitivité, une fuite des entreprises innovantes et bien sûr une baisse des investissements.
 
Le programme de recherche Horizon 2020 est le plus grand programme au monde basé exclusivement sur l’excellence scientifique. Rappelons qu’en Suisse, un franc sur trois provient d’un encouragement de la recherche compétitif de l’UE. Les hautes écoles suisses sont souvent en bonne position lors de l’octroi des prestigieux encouragements du Conseil européen de la recherche. L’Europe est un partenaire économique important de la Suisse mais l’Europe est également un partenaire important pour la recherche. Évitons que des différends politiques mettent en danger un domaine où tout le monde y gagne.