News

ASSM Bounameaux nommé président

Le Sénat de l’Académie suisse des sciences médicales (ASSM) a nommé l’actuel vice-président Henri Bounameaux à la présidence de l’ASSM. Il reprendra les fonctions de son prédécesseur Daniel Scheidegger le 1er mai 2020. Ce dernier présidait l’ASSM depuis 2016; il reprendra la vice-présidence dès l’été 2020. 

Conseil de l’IFFP Nomination du nouveau président

Le Conseil fédéral a nommé Adrian Wüthrich à la présidence du Conseil de l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (Conseil de l’IFFP). Adrian Wüthrich est président et directeur de Travail.Suisse. Le 1er mars 2020, il succédera à Philippe Gnaegi, qui a quitté ses fonctions fin 2019 au terme de six ans de présidence. L’IFFP coordonne, à l’échelle nationale, la formation et la formation continue des enseignants des écoles professionnelles et des écoles supérieures.

FNS 45 subsides Eccellenza

Le Fonds national suisse (FNS) soutient 45 chercheuses et chercheurs de la relève très qualifiés avec son instrument d’encouragement Eccellenza. Trente-quatre scientifiques qui n’ont pas encore obtenu un poste de professeur permanent reçoivent un SNSF Eccellenza Professorial Fellowship, comprenant un salaire et des fonds de projet d’un montant maximal d’un million de francs pour cinq ans. Onze SNSF Eccellenza Grants sous la forme de fonds de projet allant jusqu’à 1,5 millions de francs vont à des scientifiques déjà nommés à un poste de professeur assistant avec titularisation conditionnelle dans une haute école. Les projets sont répartis entre sept universités et les deux EPF; 40% des personnes encouragées sont des femmes. 

Point de vue

Tournons nos regards vers l’avenir!

Ursula Schneider Schüttel
Conseillère nationale, membre du Team politique FUTURE

La célèbre scientifique Marie Skłodowska-Curie disait qu’elle ne s’occupait pas de ce qui avait été fait, mais qu’elle s’intéressait à ce qu’il restait à faire. Ses mots reflètent sa volonté de regarder vers l’avant et de façonner l’avenir grâce à la recherche. La politique devrait elle aussi penser à l’avenir en ce qui concerne les conditions-cadres de la formation, de la recherche et de l’innovation (FRI) en Suisse.

En 2016, le Parlement fédéral a fait preuve de clairvoyance en décidant d’augmenter les investissements dans le cadre du Message FRI 2017-2020. Il a concentré sa vision sur la formation de la relève pour la science, l’économie et la société, ainsi que sur le renforcement des capacités d’innovation dans des domaines de recherche prometteurs. Aujourd’hui toutefois – trois ans plus tard – le Parlement est à nouveau confronté à des mesures d’économies dans le Domaine FRI, avec le budget 2020. Les coupes des moyens financiers proposées par le Conseil fédéral freinent les plans du Parlement et entravent les acteurs FRI dans la réalisation de leurs objectifs.

2020 est une année clé! La dernière année de la période de financement actuelle constitue la base sur laquelle le nouveau Parlement pourra construire et définir les axes du Message FRI 2021-2024. Lorsque nous nous prononcerons sur les compromis proposés pour le financement FRI, il s’agira de tourner nos regards vers l’avenir.